Archives de la revue de presse - p. 2

 

 

 

     du 23 au 29 décembre

Israël : la quatrième dose du vaccin anti-Covid suspendue

Les Echos, 29/12/2021

Annoncée la semaine dernière, la quatrième dose est suspendue jusqu'à nouvel ordre. Le directeur général du ministère de la Santé, Nahman Ash, attend les résultats d'études. Si Omicron est moins grave que les souches précédentes, il pourrait favoriser l'immunité collective.

Un état d'exception qui dure depuis deux ans n'est plus un état d'exception                    spécialement recommandé

Le Figaro, 28/12/2021

Par Mathieu Slama

Un état d'exception qui dure depuis deux ans n'est plus un état d'exception : c'est un état normal, une nouvelle forme de gouvernementalité qui s'installe. Et c'est là la dérive la plus grave de la politique actuelle : normaliser des choses exceptionnelles et provisoires, installer des pratiques gouvernementales autoritaires et contraires à notre tradition républicaine. Désormais, l'exigence d'efficacité (toute relative d'ailleurs quand l'on voit les résultats de la politique sanitaire) l'emporte sur l'importance des grands principes. L'idée même du passe est en train d'être normalisée, puisqu'il n'est même plus question de s'en débarrasser le plus vite possible. Ce qu'on normalise dans cette crise n'est pas négligeable : des mesures disciplinaires privant de leurs droits essentiels des citoyens sans même passer par la case justice, et cela pour les amener à adopter le bon comportement ; des mesures d'enfermement avec dispositif policier ; des déclarations sidérantes comme celle, récente, de Jean Castex accusant les 6 millions de non-vaccinés de mettre en danger la vie de la nation tout entière. En banalisant l'état d'exception, on banalise tout ce qui va avec : mesures d'exception et discours autoritaires et punitifs.

Projet de loi sanitaire : le Conseil d’État laisse passer des mesures restreignant la liberté

Le Figaro, 28/12/2021

Ce mercredi, la Commission des lois de l'Assemblée nationale s'apprête à étudier le projet de loi qui entérine, notamment, le principe d'un passe vaccinal. Un texte potentiellement contraignant, déjà visé par le Conseil d'État.

brève info - Omicron : L'efficacité d'une troisième dose Pfizer déclinerait à 45 %  dès dix semaines, selon l'agence sanitaire britannique

Le Figaro, 27/12/2021

 

 

Comment les Fact-Checkers nous désinforment : exemple du Covid en Inde

Covid : Faits et Chiffres, 25/12/2021

Le spectaculaire et médiatisé épisode épidémique qui a touché l’Inde au printemps 2021, et sa quasi disparition quelques semaines après que le Ministère indien de la Santé a intégré l’ivermectine dans ses recommandations de traitement précoce du Covid, ont donné lieu à des interprétations divergentes.

Divers fact–checkers et vulgarisateurs scientifiques, dans les grand médias ou sur les réseaux sociaux, sont intervenus pour trancher dans le débat. En multipliant les erreurs factuelles, apportant finalement davantage d’obscurité que d’éclaircissements.

 

 

Non, les non-vaccinés ne saturent pas les réanimations!

Décoder l'Eco, 23/12/2021

Depuis le début du mois de décembre, les médias se sont mis d’accord pour accuser les non-vaccinés de saturer les hôpitaux et en particulier les réanimations. La mode est de donner le ratio de « 9 personnes hospitalisées sur 10 ne sont pas vaccinées». Nous avons déjà montré dans les 2 vidéos précédentes réalisées à partir des rapports de l’ATIH que, ni les soins conventionnels des hôpitaux, ni les services de réanimations, n’ont jamais été saturés en 2020. C’est encore le cas en 2021. Malgré le fait que nous sommes en période hivernale et donc que les infections respiratoires, dont les coronavirus engendrent des hospitalisations, seuls 15 % des services de soins critiques sont utilisés par des patients catalogués Cov-19, et parmi eux, la moitié sont non-vaccinés. Nous allons donc voir en détail que, non il n’y a toujours rien d’alarmant sur la situation hospitalière et non, les non-vaccinés ne sont en rien responsables de la situation des hôpitaux. Seuls les choix politiques le sont. Article pour retrouver toutes les sources : https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/non-les-non-vaccines-ne-saturent-pas-les-reanimations

     du 16 au 22 décembre

Pour Jean-François Delfraissy, le pass sanitaire est peu efficace, mais on ne change rien!

Nexus, 22/12/2021

Alors que le président du Conseil scientifique Covid-19 a admis que le pass sanitaire ne protège pas efficacement contre le virus, il a cependant continué à défendre son utilisation pour pousser à la troisième dose, tout en avouant ne pas savoir combien de doses seront nécessaires… Quelques jours plus tard, le gouvernement a ouvert la porte du pass vaccinal.

Tunisie : L'obligation du pass vaccinal "viole" les droits, selon Amnesty International

TV5 Monde, 21/12/2021

Amnesty International demande aux autorités tunisiennes de surseoir l'application d'un décret présidentiel. Celui-ci rend obligatoire à partir de mercredi le pass vaccinal contre le Covid-19 dans les secteurs public et privé. Selon l'ONG de défense des droits humains ce texte "viole les droits".

Drones de surveillance en France : ce qu'il faut savoir

Amnesty International, 21/12/2021

Des drones utilisés par la police pour surveiller la population : c’est ce qu’autorise un article de la loi « Responsabilité pénale et sécurité intérieure », définitivement adoptée par le Parlement le 16 décembre. Le Conseil constitutionnel a été saisi.

Des drones équipés de caméras ont déjà été utilisés par les forces de l’ordre dans le cadre de manifestations, ou pour le contrôle du confinement… c’était illégal ! C’est ce qu’a rappelé le Conseil d’État en mai puis en décembre 2020 : il faut une loi pour encadrer ce type de surveillance, très intrusive. En l’absence d’une telle loi, le Conseil a ordonné aux autorités d’arrêter d’utiliser des drones. C’est pour cela que le gouvernement souhaitait faire voter une loi, pour pouvoir utiliser les drones de surveillance. Problème : le cadre juridique proposé est beaucoup trop large, et ne permet pas de protéger les droits humains. Car les drones de surveillance équipés de caméras menacent notre droit à la vie privée. 

Deux ans d'enfermement cognitif, la preuve

France Soir, 21/12/2021

Force est de constater que depuis février 2020, nous assistons à un enfermement cognitif de nos élites. Elles se mettent dans une prison cognitive et s’enferment aveuglément, jusqu’à nous enfermer avec elle.

L'Etat de droit est-il malade du Covid-19?

Le Figaro, 21/12/2021

En pleine résurgence de la crise du Covid-19, le pouvoir politique prend des mesures drastiques pour enrayer l'épidémie. Le professeur de droit Muriel Fabre-Magnan s'inquiète du délitement de l'État de droit au profit du politique dans la gestion de cette crise.

 

 

Ce Noël, un seul message : tenez bon!

H16-Hashtable, 19/12/2021

C’est bien sûr encore peu visible, mais cela peut se sentir. Des oppositions naissent. Un ras-le-bol de plus en plus explosif se met en place. À chaque picouse forcée, à chaque annulation de pass, à chaque brimade imposée à des citoyens qui se croyaient auparavant « bien comme il faut, dans les clous » mais qui se prennent malgré tout un taquet, à chacune de ces occurrences naît un petit soldat de la résistance à la débilité gouvernementale et à la fascisation galopante du pays.

Le British Medical Journal dénonce le fact-checking mensonger de facebook

Anthropo-logiques, 18/12/2021

Nous sommes Fiona Godlee et Kamran Abbasi, rédacteurs en chef du BMJ, l’une des revues de médecine générale les plus anciennes et les plus influentes au monde. Nous vous écrivons pour vous faire part de nos graves préoccupations concernant la « vérification des faits » effectuée par des fournisseurs tiers pour le compte de Facebook/Meta.

Plus de 400 études montrent l'échec des mesures "sanitaires contre le Covid

CovidHub, 16/12/2021

Le Dr Paul Alexander, spécialiste en épidémiologie, vient de publier la synthèse de 400 études sur les confinements, le port du masque ou la fermeture des écoles. Conclusions sans ambiguïté: ces mesures sont inutiles et même nocives pour la santé publique. Pourquoi continuer à les imposer?

Réunion publique n°36 du Conseil Scientifique Indépendant du jeudi 16 décembre 2021

- Laurent Toubiana : L'Histoire se répète... Faire confiance à des "autorités" qui dramatisent les évènements sanitaires. Est-ce bien raisonnable ?

- Vincent Pavan : Rétractation de l'article de Science "Estimating the Burden of Sars-Cov-2 in France" 2/2

Synthèse par REINFOCOVID Nantes

    du 9 au 15 décembre

Cet hiver, prenez donc de la vitamine D

H16-Hashtable, 15/12/2021

Dans la lutte contre la covid, chaque jour qui passe apparaît plus clairement l’échec complet d’axer uniquement la réponse sanitaire sur la vaccination et la chasse parfaitement illusoire à un virus qui n’arrête pas de muter. Et alors que les plus-ou-moins experts défilent sur les plateaux télé pour nous exhorter, entre deux insultes au bon sens, à vacciner tout le monde et son chien, un thème beaucoup trop absent dans leur bouche est la nécessaire santé métabolique des Français pour mieux lutter contre les maladies.

Crise Covid : Comment rester juste?

Le Vif, 14/12/2021

La crise sanitaire exige que des décisions soient prises. Mais pour Jean-Michel Longneaux, philosophe, chargé de cours à l'Université de Namur, le véritable enjeu est que celles-ci soient justes. "Comment s'assurer qu'on ne cherche pas à apaiser nos peurs ou à défendre des intérêts privés au détriment des autres, ou qu'on ne se laisse pas emporter par des discours séducteurs qui nous aveuglent et font de nous les complices d'injustices ?"

Selon la chambre des lords, les preuves sont insuffisantes pour rendre la vaccination obligatoire chez les soignants

Reinfo Covod, 13/12/2021

Le 9 novembre, le ministre anglais de la santé et de l’aide sociale, Sajid Javid, a annoncé que tous les membres du personnel travaillant dans des établissements de santé et d’aide sociale réglementés par le gouvernement britannique seraient tenus de se faire vacciner d’ici le 1er avril.

Selon la chambre des Lords, la chambre haute du parlement britannique dont le rôle s’apparente à celui du Sénat français, les preuves sont insuffisantes pour rendre la vaccination obligatoire chez les soignants. Un article, paru dans le British Medical Journal, rapporte les échanges entre l’équivalent du Ministère de la Santé et la Chambre des Lords. Les points importants de ce débat politique britannique sont les suivants :

- Les plans du gouvernement n’ont pas fait l’objet d’une réflexion approfondie selon la chambre

- 126 000 soignants quitteraient leur emploi si la vaccination devenait obligatoire, selon la chambre

- Le gouvernement ne propose pas de plan d’impact de cette perte de soignants

- Cette obligation vaccinale des soignants engendrerait un surcoût de 270 millions de livres sterling

 

 

Tribune : "Une nouvelle religion vaccinale est née en Occident"                    spécialement recommandé

QG, 12/12/2021

L’idéologie de la vaccination intégrale et répétée des populations est une sorte de nouvelle religion, avec son dieu, ses grands maîtres argentiers, ses dévots, ses techniques de propagande de masse et ses mensonges éhontés. En ouvrant désormais la voie à la vaccination des enfants et en créant par ailleurs entre les citoyens des discriminations inédites pour des régimes réputés démocratiques, elle viole des droits humains que l’on croyait « inaliénables » et dresse les citoyens les uns contre les autres. Plus de 1.500 universitaires, médecins et soignants alertent dans une tribune sur QG, le média libre

 

Cérémonie Nobel : la "boue toxique" des géants du net fustigée

Swissinfo, 10/12/2021

En recevant le Nobel de la paix vendredi, la journaliste philippine Maria Ressa a lancé une virulente attaque contre les géants technologiques américains. Ceux-ci sont coupables selon elle de laisser par cupidité se déverser "une boue toxique" sur les réseaux sociaux. Son discours : https://www.gavroche-thailande.com/philippines-journalisme-maria-ressa-un-prix-nobel-de-la-paix-qui-denonce-la-boue-toxique-des-reseaux-sociaux

Merck démontre que le Molnupiravir peut être moins efficace qu'un placébo

Reinfo Covid, 10/12/2021

- Merck a annoncé, début octobre 2021, que son nouveau traitement diminuait de 50 % les hospitalisations ou décès dus à la COVID-19.

- Le 26 novembre 2021, Merck communiquait les résultats finaux de ses tests, annonçant cette fois une diminution de 30 % des hospitalisations ou décès.

- L’analyse des données communiquées indiquent que sur la seconde partie de l’essai, l’effet du Molnupiravir est en fait inférieur au placebo, le risque de décès augmentant de 25 %.

Doctothon le 10 et 11 décembre : 300 médecins vont témoigner librement sur la crise Covid-19

Nexus, 10/12/2021

Alors que la liberté d’expression des personnels de santé et des citoyens est marginalisée ou méprisée sur les médias mainstream depuis des mois, Cécile Maïchak a décidé d’organiser un doctothon de 24h pour laisser la parole à des médecins, chercheurs, avocats et patients confrontés au Covid-19. https://www.doctothon.com/

Événement parrainé par Christian Perronne et Martine Wonner.