• Zapoï

Édito de la lettre d'info n°39

Jeudi 14 juillet 2022



Chers abonnés,


Il y a un an, le 12 juillet 2021, Emmanuel Macron prononçait un discours* qui restera funestement dans notre histoire.


Ce jour-là, il dévoilait "le plan" qui allait faire basculer notre pays, encore davantage, vers une société du contrôle, de la répression et de la discrimination – les non-vaccinés étant désignés comme les boucs-émissaires de la crise. Rappelez-vous: "Partout nous aurons la même démarche : reconnaître le civisme [des gentils vaccinés] et faire porter les restrictions sur les non-vaccinés (...)."


Parmi les mesures et dispositifs à venir, notre cher président annonçait:

- le couvre-feu pour la Martinique et la Réunion (et autres départements si nécessaire),

- l’isolement contraint pour les voyageurs non-vaccinés,

- les tests PCR payants pour les non-vaccinés,

- le pass sanitaire pour les "lieux de loisirs et de culture", dès le 21 juillet,

- l’obligation vaccinale pour les personnels soignants.


Dans cette allocution, la couleur a été annoncée clairement (pour peu que l’on ait encore quelques capacités pour entendre et comprendre ce qui est dit): "nous allons étendre au maximum le pass sanitaire pour pousser le maximum d’entre vous à aller vous faire vacciner." Bienvenu au pays du chantage et de la coercition! Oubliées, envolées les promesses données, la main sur le cœur, de ne jamais rendre le vaccin obligatoire. Car désormais, le projet" immense" et "indispensable" est le suivant : "vacciner le monde"!



Ce jour-là, Manu était vraiment en forme : il a réussi un tour de passe-passe (ni-vu-ni-connu-j’tembrouille) en déclarant que le "modèle social français repose sur un fondement : le travail" alors qu’il repose sur une valeur: la solidarité! Les pères fondateurs de la sécurité sociale ont dû se retourner dans leur tombe en entendant de telles insanités mensongères…


Puis, lorsqu’il annonce qu’il va falloir "prolonger notre effort" pour inventer "chaque jour le nouveau modèle que notre pays et le monde attendent", une sourde inquiétude s’éveille en nous. De quel modèle s’agit-il ? Quel est donc ce modèle dont "la priorité" est "le travail et le mérite" ?


"Obligation vaccinale"…


Depuis 10 mois maintenant, des milliers de personnes, soumises à l’obligation vaccinale, sont privées de leur activité professionnelle (et de tout revenu!) dans une indifférence qui en dit long sur l’état de notre "solidarité nationale". Qu’ils soient personnels soignants ou salariés de structures médicales ou médico-sociales, ils sont "suspendus".


"Suspendus"**, c’est le titre que Fabien Moine a choisi pour son film-documentaire sur ces "soignants entre deux mondes…" qui ont refusé de se soumettre. Le collectif RéinfoLyon et l’association 3S Lyon Métropole organisaient une projection-débat, vendredi 8 juillet et nous y étions. La salle était comble, les organisateurs ont dû refuser beaucoup de demandes. Les témoignages des 7 interlocuteurs du documentaire nous ont fait vivre des émotions contrastées: de la colère et du dégoût vis-à-vis des décideurs et de leurs méthodes de voyous, de l’espoir dans un avenir meilleur pour le système de santé en France, et enfin de la joie à l’écoute des paroles empreintes de lucidité et de sagesse des intervenants présents ce soir-là: Fabien Moine, Carole et Louis Fouché, Grégory Pamart, Aurore Borgo, Jean-Dominique Michel, Laurent Gounelle, Philippe Bobola. Merci à eux!


Dans l'actualité nous vous conseillons cette petite vidéo (4 min) intitulée Nous avions raison depuis le début! C’est Le Figaro qui le dit! qui résume l’article (payant) du 8 juillet, ainsi que l’article Vaccins Covid : après le rideau de fumée, la grande désillusion par Xavier Bazin, journaliste scientifique, sélectionné dans notre revue de presse.


Bien à vous.


L’équipe de Relyons



* Pour retrouver l’allocution (vidéo et texte) dans son intégralité :

https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2021/07/12/adresse-aux-francais-12-juillet-2021


** Le film est disponible en participation libre et consciente ici. Il possède un visa CNC: n’hésitez pas à le proposer à votre cinéma de quartier (toutes informations utiles ici)!

Posts récents

Voir tout

Mercredi 22 juin 2022 Chers abonnés, Pour Relyons, le moment est venu de se questionner sur l’avenir du projet. Né fin juillet 2021, dans une situation d’urgence (discours du président Macron du 12/07