top of page
  • Photo du rédacteurZapoï

Édito de la lettre d'info n°43 - Liste au Père Noël

Dernière mise à jour : 17 déc. 2022

Mercredi 7 décembre 2022



Chers abonnés,


Sur notre page d’accueil, vous trouverez une liste (téléchargeable) de plus de 50 ouvrages offrant une autre vision de la crise Covid-19 - que celle imposée par les « médias suiveurs », les médecins de plateaux TV et les politiciens aux service de « Big pharma ».


Pour vous aider à choisir vos cadeaux de Noël, voici notre sélection par « catégories » :

  • « A offrir » (pour instiller le doute) :

- Knock, écrit en 1923 ; le fameux « ça vous chatouille ou ça vous gratouille »… Il y a cent ans, Jules Romains avait déjà imaginé les dérives à venir de la « science médicale ».

- SOS Bonheur, de Jean Van Hamme et Griffo. Une série de BD parues entre 1984 et 1986, regroupées en un seul volume en 2001, décrit un futur dystopique… qui ressemble à s’y méprendre à notre présent.

- Le Réveil (2022). Dans ce roman, Laurent Gounelle invente une histoire - qui s’inspire de la crise Covid - pour nous livrer ses « clés de décodage » des événements que nous vivons.

- 1984, de George Orwell et Le Meilleur des Mondes, d’Aldous Huxley.

  • Pour comprendre :

- La Doxa du Covid (Tome 1), de Laurent Mucchielli (sociologue et directeur de recherche au CNRS) ; « une enquête qui a rassemblé les compétences d’une cinquantaine de chercheurs et médecins (...) ».

- De la démocratie en pandémie, de Barbara Stiegler. Un petit « Tract » de 58 pages paru chez Gallimard (3,90 €). « Notre conviction est [...] que le sort de la démocratie dépendra très largement des forces de résistance du monde savant et de sa capacité à se faire entendre dans les débats politiques (...) ».

- Antivax toi-même !. Xavier Bazin « analyse le cas des vaccins anti-Covid, mais aussi des autres vaccins (grippe, rougeole, variole…) et démêle sans tabou les influences qui faussent le débat ».

- Influence & Pandémies. Michel Cucchi, (médecin, docteur en sociologie et cadre de la fonction publique belge) identifie les influenceurs et décrit « leurs modes d’influence » dans « le champ le plus important de la santé mondiale, celui de la lutte contre les pandémies ».

  • Pour aller plus loin :

- Agonie et renouveau du système de santé, du Dr Louis Fouché. « Anthropologie, philosophie, éthique, sociologie, permaculture et non-violence nourissent une réflexion renouvelée sur notre rapport à la Santé et au vivant. »

- Santé publique année zéro, de Barbara Stiegler et François Alla ; « ce tract offre la première grande lecture des années Covid. »

- Le débat interdit, d’Ariane Bilheran et, du Dr Louis Fouché. « Anthropologie, philosophie, éthique, sociologie, permaculture et non-violence nourrissent une réflexion renouvelée sur notre rapport à la Santé et au vivant. »

- Le règne machinal, de Pièces et main d’œuvre. « La question […] est de savoir ce qui a muté à l’occasion de cette « crise sanitaire », et pour devenir quoi. »


Bien sûr, cette sélection est subjective et limitée. Bien d’autres livres mériteraient d’y apparaître. Si vous pensez que nous avons oublié des ouvrages majeurs, faites-le nous savoir !



Comment les « fact-checkers » tordent-ils (systématiquement) la réalité pour imposer la Doxa ?


Vous trouverez une partie de la réponse dans « La fête à Rudy: la désinformation est-elle un sport de combat?! », une vidéo dans laquelle Jean-Dominique Michel décrypte une micro-capsule de Rudy Reichstadt (directeur de Conspiracy Watch, l’observatoire du conspirationnisme) diffusée sur LCP.


La chasse aux hérétiques se poursuit !


Malheureusement, la liste des médecins poursuivis ne cesse de s’allonger. A titre d’exemple, Alain Houpert (sénateur) et Martine Wonner (ex-députée) ont tous les deux été sévèrement sanctionnés en première instance et leur droit à la liberté d’expression en tant que parlementaire n’a pas été reconnu.

Le 2 décembre, c’est le Dr Eric Lorridan qui a été convoqué par le Conseil de l’Ordre des Hauts de France, notamment pour ses propos au sujet de l’inutilité du masque en population générale. Et ce qui est le plus fâcheux, c’est le traitement médiatique de ces procès : la quantité d’articles et de reportages dégradants et diffamants publiés dans les « médias aux ordres » est à chaque fois impressionnante ! A l’inverse, combien sont-ils à nous rappeler les propos martelés par le Dr Olivier Véran en février 2020 : « Les masques sont inutiles si vous n’avez pas la maladie, et si vous n’avez pas été en contact avec un malade. » ? Et combien sont-ils pour nous dire que le Pr Perronne a été blanchi de toutes les accusations contre lui, tandis que le Dr Pfeiffer-Smadja a été sanctionné pour ses propos « de nature gravement anti-confraternelle » à l’encontre du professeur ? Vous avez sans doute votre réponse...


Ainsi que la chasse aux opposants !


Si le pouvoir s’évertue à opprimer les médecins dissidents, il s’active également pour faire taire les médias qui s’opposent à lui. Après l’interdiction pure et simple - sous prétexte de guerre en Ukraine - des chaînes Russia Today et Sputnik, c’est aujourd’hui France Soir qui subit les attaques les plus virulentes. En effet, son agrément de titre de presse en ligne vient de lui être retiré par la Commission paritaire des publications et agences de presse sous prétexte d’« atteinte à la protection de la santé publique ». Que devient la liberté d’informer en France quand le questionnement et le débat contradictoire ne peuvent plus avoir lieu ? Là aussi, vous avez sans doute votre réponse...


Alors, que faire ?


Abandonner le combat, quitter l’arène… se préserver et commencer à construire le « monde de demain » ? Au contraire, dénoncer inlassablement les mensonges et les manipulations au prix d’une dépense d’énergie et de temps immense ?

La situation est complexe et nous ne croyons pas en l’existence d’une réponse simple et unique. Ici, nous pensons au concept d’« activisme fractal » évoqué par Aurélien Barrau dans Le plus grand défi de l'histoire de l'humanité : « Je plaide maintenant pour un activisme fractal, c’est-à-dire déployé à toutes les échelles. Des micro-résistances disséminées... » Chacun, à notre place, nous pouvons agir pour nos valeurs et pour la Vérité.

Cependant, une chose apparaît clairement : les conflits, les divorces, les ruptures profitent à ceux qui tirent les ficelles. « Divide et imperia » (diviser pour mieux régner) est bien la maxime des puissants de notre monde.

A nous, à vous, résistants d’aujourd’hui et de demain, il nous faut trouver la voie qui préserve le lien avec nos familles et nos proches, tout en incarnant ce « Non » radical*.


« Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage. »

Jean de La Fontaine



Bien à vous.



L’équipe de relyons.


* radical : du latin radicalis, « racine ». il s’agit d’un « non » à la base, à l’essence, au fondement même de l’idéologie transhumaniste qui, dans les couloirs secrets du pouvoir, dirige le monde.

Posts récents

Voir tout
bottom of page