• Zapoï

178 488 contre 18 913


Tel était l'objet du mail reçu par Zapoï le 1er février, de la part de Fabienne Nugier, Dr. en Virologie. Avec son aimable autorisation, nous reproduisons son article, résumé de la vidéo du Dr. John Campbell (1), qui semble être le seul à en parler... alors qu'il s'agit de documents officiels!


Des chiffres très intéressants, et cependant non commentés par les media, qu’ils soient britanniques ou européens, ont été donnés par l’Office National des Statistiques du Royaume-Uni (Office for National Statistics) le 16 décembre 2021. Ils concernent le nombre de décès dû à la COVID en l’absence de comorbidités en Angleterre et au Pays de Galles. Celui-ci s’élève à un total de 17377 décès pour l’année 2020 et les trois premiers trimestres de l’année 2021. Le détail est le suivant :

  • 2020: 9400 décès

  • 2021: 1er trimestre: 6483, 2e trimestre: 346, 3e trimestre: 1142, soit un total de 7971 décès sur les 9 premiers mois de l’année 2021.

Le site du Office for National Statistics présente également ces résultats selon l’âge des patients (2).


Les données relatives au total cumulé des décès depuis le début de la pandémie jusqu’au six février 2022 pour lesquels la mention COVID-19 est indiquée comme étant l’une des causes du décès (3) (« Total number of people whose death certificate mentioned COVID-19 as one of the causes since the start of the pandemic ») sont les suivantes : 178488 décès dont 158318 ont eu lieu dans les 28 jours suivants un test positif au SARS-CoV-2.


Même en l’absence des données concernant le nombre de décès dû à la COVID, sans aucune comorbidité identifiée, durant le dernier trimestre de l’année 2021, on ne peut que constater l’incroyable disparité entre les deux chiffres de 17377 décès d’un côté contre 178488 de l’autre. Il apparaît ainsi clairement qu’un grand nombre de personnes sont décédées au Royaume-Uni avec un test PCR positif pour le SARS-CoV-2 qui, rappelons-le, ne constitue pas un diagnostic fiable en soi mais un outil permettant la détection du virus sans pour autant présager de sa capacité à se répliquer dans l’organisme, seul l’isolement du virus permettant l’obtention d’un diagnostic de certitude de l’infection. La détection du virus par PCR ne prouve en aucun cas que le virus soit responsable d’une infection létale.



NB: Le chiffre du dernier trimestre 2021 concernant le nombre de décès COVID sans comorbidités s’élève à 1536 (4). Il y a donc eu au total pour les années 2020 et 2021 cumulées un nombre total de 18913 décès sans comorbidités préexistantes.



______


1. https://www.youtube.com/watch?v=9UHvwWWcjYw

2. Deaths from COVID-19 with no other underlying causes - Office for National Statistics (ons.gov.uk)

3. Deaths in the UK | Coronavirus in the UK (data.gov.uk)

4. Pre-existing conditions of people who died due to COVID-19, England and Wales - Office for National Statistics

Posts récents

Voir tout

Jeudi 12 mai 2022 Chers abonnés, Il y a des jours à désespérer de notre humanité, ou plus précisément de notre société dite "moderne": la perversion et la corruption des ses institutions y ont atte

Jeudi 28 avril 2022 Chers abonnés, Tout n’est pas joué pour les 5 ans à venir. Avec les élections législatives des 12 et 19 juin, nous avons encore la possibilité de choisir une autre majorité que cel

Jeudi 14 avril 2022 Chers abonnés, Au cours des mois écoulés, nous avons tenté de vous informer et de vous donner des connaissances (autres que celles des médias "mainstream") pour que vous constru