Nous vous proposons ici des documents synthétiques à télécharger pour être bien informés ainsi que des procédures à mettre en œuvre pour vous aider à préserver vos libertés et résister le mieux possible aux contraintes qui vous sont imposées.

  • SE PROTÉGER - DÉFENDRE SES DROITS

maltraitance.patient@bonsens.org

BonSens a créé une adresse mail pour capitaliser les cas de mauvais traitement ou de refus de soin à hôpital ou chez des médecins.

GUIDE POUR S'OPPOSER A LA CRÉATION DE SON ESPACE SANTÉ NUMÉRIQUE.pdf

Comprendre les enjeux et les dangers de cet Espace Numérique de Santé et refuser sa création avec ces articles:

Nexus, Breizh-info, Le Média en 4-4-2, Les Chimpanzés du futur

MODÈLE DE LETTRE POUR S'OPPOSER A LA VACCINATION DE L'ENFANT SANS L'ACCORD DES DEUX PARENTS

Télécharger le document au format WORD ou PDF.

Voir l'article du Dr Nicole Delépine.

VITEMESDROITS

Application réservée aux membres de l’association Je ne suis pas un danger dont l'objectif est de "proposer une réponse juridique rapide, simple, fiable et intelligente aux questions que posent les obligations créées pour répondre à la crise sanitaire (...)."

DEVENIR OBJECTEUR DE CONSCIENCE VACCINALE

Par Rester Libre!, l'association fondée par Éric Verhaeghe (Le Courrier de Stratèges).

  • ÊTRE BIEN INFORMÉ

GUIDE A DESTINATION DES PARENTS CONCERNANT LA CAMPAGNE DE VACCINATION DE LEURS ENFANTS AU COLLÈGE ET LYCÉES

(Document à télécharger - Septembre 2021)

GUIDE DE DÉCLARATION DES EFFETS SECONDAIRES

Par Réinfocovid.

  • SE SOIGNER

 

COVISOINS
"Réseau de soin ambulatoire pluridisciplinaire autour de la prise en charge de la Covid-19. CoviSoins permet aux patients de trouver les soignants disponibles et organisés près de chez eux."

SOIGNEZ HEUREUX

Alliance Humaine Santé Internationale (AH-SI) est une ONG basée à Genève.

Grâce à la plateforme Soignez heureux, "les soignants peuvent continuer à travailler, mais à titre gratuit. Les “patients” ou “clients” sont libres de faire un don à l’ONG en échange. Les soignants pourront recevoir une “compensation” de leur temps à travers l’ONG."